Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vosges Matin rend compte de l'Assemblée Générale de l'ADLF Nancy-Merrey

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Lu sur la toile : la Suisse et les autocars à la sauce Macron

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Le Dauphiné Libéré relate les difficultés liées aux transferts sur route entre Gap et Briançon

Publié le par Convergence Nationale Rail

Le quotidien Le Dauphiné Libéré, dans son édition du 12 décembre 2017 (voir l'article ci-dessous), montre les conséquences concrètes pour les usagers du remplacement de plusieurs trains par des autocars entre Gap et Briançon.

Partager cet article

Repost0

Communiqué du syndicat CGT des cheminots d’Argentan

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Le PCF s'exprime sur la situation des transports parisiens

Publié le par Convergence Nationale Rail

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
RER A et B : Usagers et salariés unis pour de bonnes conditions de transport et de travail (PCF)
 
Les salariés des RER A et B ont engagé un mouvement de grève ce mardi 12 décembre. Ils se plaignent d’une pression croissante sur leurs conditions de travail.
Ces deux axes de transport sont les lignes les plus chargées des transports urbains en France : plus de 1,2 million de passagers par jour pour le RER A, plus de 900 000 pour le RER B. Ils sont saturés, ce qui induit des conditions de déplacement très difficiles pour les usagers à l’heure de pointe, et des conditions de travail difficiles pour les salariés, qui subissent la pression pour assurer la régularité de lignes totalement saturées. Alors que la RATP utilise chaque année des dizaines de millions d’euros pour son expansion à l’international.
Cette saturation ne doit pourtant rien au hasard.
Pour Jacques Baudrier, conseiller de Paris (PCF) et Administrateur d’Île-de-France Mobilités : « la saturation du RER A est le résultat du raz-de-marée de bureaux à l’ouest de l’Île-de-France et en particulier à La Défense. L’État pour la seule année 2016 vient encore d’agréer la construction d’1 million de mètres carrés de bureaux dans les Hauts-de-Seine (50 000 salarié(e)s), soit plus de la moitié du total de la région. Cela va aggraver considérablement le déséquilibre habitat-emploi entre l’est et l’ouest, et totalement saturer le RER A. Il faut enfin une politique d’aménagement en Île-de-France, et stopper les chantiers de tours à La Défense. L’État a tout à fait les moyens réglementaires de le faire, en stoppant les agréments de bureaux dans les Hauts-de-Seine et en réformant la taxe pour construction de bureaux ».
Le RER B doit, lui, être soulagé par la construction des lignes du Grand Paris Express, ligne 14 au sud, lignes 16 et 17 au nord. Mais ces dernières sont menacées par les arbitrages du gouvernement qui voudrait faire des économies sur le dos de ces projets essentiels pour la banlieue nord alors qu’il persévère dans l’erreur avec son projet CDG Express.
Pour Didier Le Reste, président de l’association « Non au CDG Express » et conseiller de Paris (PCF) : « La construction du CDG Express, de cette ligne pour riches, est une aberration économique, sociale et technique. Le CDG Express aura en plus un impact très négatif sur le fonctionnement du RER B, car il empruntera les voies du faisceau nord. Comment peut-on imaginer dégrader les conditions de transport de 900 000 voyageurs par jour pour une ligne qui ne concernera que 20 000 usagers plus aisés par jour ? ».
Il faut enfin des politiques d’aménagement et de construction d’infrastructures cohérentes, pour de bonnes conditions de transport pour les usagers et de bonnes conditions de travail pour les salariés.
 
Parti communiste français,
Paris, le 12 décembre 2017.

Partager cet article

Repost0

Région de Limoges : la CGT des cheminots écrit à la direction de la SNCF pour garantir sécurité et qualité de service

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

En image : le 9 décembre dernier, mobilisation pour le rail en gare de Rodez

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

On parle de la mobilisation pour la ligne des Alpes sur la toile

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Les Amis du Rail Azuréen toujours mobilisés pour le train de nuit Paris-Nice

Publié le par Convergence Nationale Rail

COMMUNIQUE DE PRESSE

Un avenir au Train Bleu …

Une quarantaine d’usagers avait répondu à l’appel des Amis du Rail Azuréen du 8 décembre pour aller à la rencontre des usagers du train Bleu. Une ambiance joyeuse régnait dans la salle des pas perdus de la gare de Nice-Ville,  nous avions communiqué la bonne nouvelle, Philippe TABAROT vice-Président PACA en charge des Transports en réponse à nos initiatives nous annonçait l’implication de la région PACA dans le financement des Intercités et le Train Bleu. Cris de joie, distribution de tracts 500 ce soir, discussion avec des usagers dont certains n’avait toujours pas connaissance de la suppression du Train Bleu. Des commerciaux : « ce n’est pas possible qu’on supprime le train Bleu ! Le programme que nos avions monté pour nos déplacements sur Nice  devient obsolète. C’est au moins une nuitée d’hôtel qu’il faudra compter en plus… » Un autre «  je ne comprends pas, à chaque montée sur Paris le train est bien chargé, j’ai même eu des difficultés à réserver une couchette préférentielle. Il est certain que ce train pourrait mieux faire s’il était modernisé, espace convivial de détente, espace de travail numérisé,  restaurant … avec une bonne publicité, des tarifs attractifs, le respect des horaires je pense qu’il faudrait dédoubler ce train.  Trois journalistes radio, Europe 1, France Inter, une Radio régionale interviewaient  usagers et organisateurs.

Nous ne pouvons que constater  l’intérêt que suscitent les trains de nuit. En Autriche ils ont réussi le tour de force de remettre sur rail  6 liaisons de nuit abandonnées par la DB avec du matériel existant  relooké. L'objectif étant de satisfaire une large palette de clientèle aux exigences très différentes : Löw cost, déplacements en famille, en couple ou voyages d'affaires. Tout est possible, de la place assise bon marché jusqu'au compartiment individuel équipé de toutes les commodités (WC, lavabo, douche), avec collation en soirée et copieux petit déjeuner à la carte. Et pourquoi pas chez nous en France ? Toutes rencontres nous ont démontré un potentiel d’usagers importants, la SNCF doit faire les efforts d’adaptation ainsi qu’une organisation  ponctuelle. La Région PACA a pris un tournant politique décisif dans l’avenir des Intercités et du Train Bleu, le gouvernement doit être à la mesure de nos attentes. Plus que jamais résistance aux intercités et trains de nuit. Il est toujours temps de se mobiliser en ajoutant son nom aux plus de 28 500 signataires de la pétition   www.change.org/p/ouiautraindenuit. Celle-ci a d'ailleurs été signée plus de 1500 fois la semaine dernière.

 

 

Nallino Germain

Président

156 bd Napoléon III - Bourgogne A  -  06200  NICE   v   

' 0493  210  875  et 0695 30 60 43

amisdurailazureen06@free.fr

 

Partager cet article

Repost0

Le Canard enchaîné parle de la SNCF

Publié le par Convergence Nationale Rail

Le numéro du 6 décembre 2017 du Canard Enchaîné comporte un entrefilet (voir ci-dessous) à propos de M. Pépy, président de la SNCF qui préfère l'autocar aux trains et, quand il daigne s'intéresser au chemin de fer, le développement capitalistique à l'international aux transports du quotidien de nos concitoyennes et concitoyens. Mais si l'on en croit l'hebdomadaire satirique, l'impéritie de ce dirigeant en matière ferroviaire serait vénielle pour le gouvernement, voyant en lui l'homme apte à "réformer" (vous savez ce que cela veut dire, en novlangue néolibérale) le régime de retraites des cheminots. Comme quoi, une fois de plus, saccage du service public pour les usagers et conditions dégradées pour les travailleurs du secteur vont de pair !

 

Pour rire un petit peu en cette époque sombre pour le rail, nous avons également reproduit une caricature du même journal à propos de la SNCF. Mais que cela ne vous dissuade pas de prendre le train : n'oublions pas les morts et blessés quotidiens, "normaux", sur les routes, les encombrements permanents, le désastre écologique dû au tout-routier... Face aux menaces contre le service public ferroviaire, il faut plus que jamais se réapproprier le train et se mobiliser pour lui !

Partager cet article

Repost0