Les Trains d'Equilibre du Territoire en Danger

Publié le par Convergence Nationale Rail

Le projet de loi appelé "acte trois de la décentralisation", s'il voyait le jour en l'état, porterait un rude coup au Service Public Ferroviaire. En effet, il consisterait à ce que l’Etat abandonne 29 lignes dédiées aux TET sur les 38 existantes.

 

Rappelons que ces lignes, inscrites dans une convention ETAT / SNCF (2011 – 2013), représentent 340 trains par jour, 367 villes desservies dans 21 régions et 100 000 voyageurs transportés quotidiennement (essentiellement pour des trajets domicile/travail). Certains de ces trains concernent certainement votre région.

carte TET

Le désengagement de l’État avec le transfert de la charge aux régions, déjà soumises à des contraintes budgétaires, fait peser un risque de rupture dans l’égalité de traitement des usagers sur le territoire.

 

Certaines lignes ne pourront plus être assurées et pourraient être transformées en ligne de bus, ce qui pose problème à la fois pour les usagers (fiabilité, sécurité...) et d’un point de vue écologique. Les régions riches pourront mettre en place une tarification sociale, les autres devront augmenter les tarifs.

Lors de nos audiences au Ministère des Transports (11/12/2012 et 31/01/2013), la CNR a fait connaitre sadésaprobation la plus complète sur ce sujet, tout comme sur ceux des tarifications qui pourraient devienir évolutives en fonction des territoires et les dessertes territoriales de fret ferroviaire qui seraient  attribuées aux Régions.

 

La CNR a également dénoncé la récente et abusive augmentation des tarifs ferroviaires (+2,3 %, soit presque deux fois l’inflation, soit + 13,75 % depuis 2009).

 

Pour l’usager ce qui est palpable, c'est la continuité de la politique néfaste menée par la SNCF.

 

Décidemment, il nous semble que nous n'assistons pas au changement d’orientation souhaité dans la gestion des chemins de fer, mais plus à une accélération d’une gestion libérale privilégiant la rentabilité financière et le business, remettant ainsi en cause le rôle essentiel dévolu à la SNCF dans le cadre de la LOTI sur ses missions de Service Public.

 

Nombreux sont les collectifs, les municipalités, les collectivités, les élus... qui pestent et s'organisent contre de telles décisions. A la CNR, notre objectif est de fédérer vos actions, vos revendications pour un Service Public Ferroviaire de qualité et de les porter au niveau national : SNCF, RFF, Gouvernement … alors, parce qu'ensemble nous serons plus forts, contactez nous et rejoignez nous....

(Voir "Contact" et "Adhérer" dans le MENU)

Publié dans ACTIONS de la CNR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article