Des nouvelles du Fret ferroviaire ... la lutte continue !

Publié le par Convergence Nationale Rail

Grand oublié de la réforme et de l'institution ..

 

... le Fret ferroviaire fait la "une " de l'actualité 

 

 

dans le Nord Pas de Calais 

 

où les Cheminots des Somain viennent de franchir un grand pas grâce leur détermination à sauver le Triage de Somain

 

Chapeau !

 

(ou..."quand les élus et les pouvoirs publics se bougent !!")

 

Lire les articles de presse ci-dessous

 

Somain VDN 21 novembre Somain VDN 21 novembre

 

Article observateur du 27 Novembre 2014 Article observateur du 27 Novembre 2014


 logo rail convergence - Nouveau

 

A l'ouest, en Normandie, la situation est beaucoup plus difficile avec le désintérêt marqué des responsables régionaux pour le fret ferroviaire

(depuis plusieurs mois le Préfet et les principaux élus font la sourde oreille à la demande du Comité de Défense du Triage de Sotteville de mener une étude objective sur la  place du Fret ferroviaire dans la Région)

 

 

C'est autour de l'action judiciaire que la détermination à sauver le Triage de Sotteville et, de manière générale le Fret ferroviaire en Normandie se poursuit... la CNR était présente à Rouen le 27 novembre pour soutenir l'action engagée par les cheminots

 

lire 

les articles de Paris Normandie du 28 novembre

 

PN 28 novembre - 2 PN 28 novembre - 2

 

PN 28 novembre 2014 PN 28 novembre 2014

 

 

un extrait de Tendance Ouest Rouen

 

 

"Les cheminots ont manifesté ce jeudi 27 novembre devant le Palais de Justice de Rouen.

"C'est la deuxième fois que l'on se rassemble, et aujourd'hui c'est plus pour une question de forme, explique Sylvain Brière, militant au sein du comité de défense de triage de Sotteville-lès-Rouen. La SNCF est en train de passer en force un projet de restructuration sur le fret ferroviaire (qui n'est autre que le transport des trains de marchandises)".

Sauf que ce projet prévoit de nombreuses suppressions de postes. "50% des salariés", clame Sylvain Brière. S'ils étaient actuellement environ 200 sur les cinq départements de Normandie, ils ne devraient plus "être qu'une petite centaine".

Lutter contre les fermetures

Autre point sensible, les fermetures de gares et de boutiques SNCF. "Nous sommes face à un système qui ne respecte plus le service public", regrette Pierre Ménard, ancien proviseur de l'éducation nationale, qui s'est reconverti "dans la défense citoyenne du bien public". En effet, la SNCF souhaite fermer plusieurs boutiques, notamment sur la rive gauche de Rouen. "Les personnes habitant la rive gauche devront donc se rendre à la gare de Rouen pour acheter leur billet ou à celle de Oissel. Or, la SNCF souhaite fermer celle de Oissel pendant le week-end", s'insurge Pierre Ménard, qui regrette que le groupe ne cherche "qu'à faire de l'argent".

 

Une nouvelle opération est prévue le jeudi 11 décembre. "Nous serons à 6h30 à la gare de Oissel pour lutter contre la fermeture des guichets le week-end, puis nous serons présents sur le marché de Sotteville-lès-Rouen à 9h30 et enfin à 15h à Saint-Sever". Enfin, une manifestation est également prévue au Havre et à Fécamp, notamment pour montrer leur mécontentement suite à la fermeture de la ligne Bréauté-Fécamp."

 

Le Communiqué des cheminots CGT , à l'issue de l'audience du 27 novembre

 

Communiqué Audience Fret au TGI 27 nov 14-copie-1 Communiqué Audience Fret au TGI 27 nov 14-copie-1

 

 

Poursuivons notre lutte

pour rétablir la part normale

du Fret Public ferroviaire

partout dans ce pays 

pour exiger le maintien des points de vente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article