Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lu dans le Midi Libre : mobilisation pour la ligne Béziers-Bédarieux

Publié le par Convergence Nationale Rail

L'article de l'édition du 31 juillet 2018 du Midi Libre

Partager cet article

Repost0

Bulletin de liaison de l'association TER rive droite SNCF

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

La fédération CGT des cheminots se soucie de la sécurité ferroviaire

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Communiqué du collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes

Publié le par Convergence Nationale Rail

Communiqué - jeudi 26 juillet 2018

 

Ce mercredi, la Région a confirmé au Collectif qu’elle s’engageait financièrement, aux côtés de la Metro de Grenoble et du Département de l’Isère. Mais l’État se fait attendre et donc, les travaux aussi.

Après un long et inquiétant silence, la Région Auvergne-Rhône-Alpes vient de s’engager à payer une part des travaux de la ligne Grenoble-Gap. Dans une lettre adressée aux partenaires institutionnels du Contrat de plan État-Région (CPER) ce 20 juillet, Laurent Wauquiez indique : « J’ai bien noté la position de principe de Grenoble Alpes Métropole et du Département de l’Isère de participer aux travaux. La Région est prête à cofinancer les travaux de régénération de l’infrastructure ». L’engagement nouveau de la Région et du Département a été pris lors d’une réunion de pilotage le 11 juin dernier. Pour autant, rien n’est joué car la somme nécessaire (52 millions d’ici à 2025) n’est pas encore réunie. Et l’État, deuxième partenaire principal de l’opération, donne des signaux franchement négatifs.

État absent

Martine Guibert, la vice-présidente aux transports de la Région, qui est venue rencontrer le Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes à Clelles (Isère) ce mercredi, a expliqué : « On voudrait obtenir une réponse de l’État sur des montants. Jusqu’à maintenant, il ne se positionnait pas sur Grenoble-Gap et mettait plutôt la priorité sur la ligne Valence-Gap ». Elle a néanmoins affirmé : « si l’État n’y va pas, on ira sans eux ». Dans cette dernière optique, d’après plusieurs sources proches du dossier, un des scénarios possibles serait un financement des travaux de Grenoble jusqu’à Clelles, mais pas au-delà. Mercredi, la vice-présidente s’est dite « convaincue de l’intérêt de faire perdurer la ligne dans sa totalité ».

Contre l’amputation de l’étoile de Veynes

Cependant, dans un lapsus, elle a précisé que la ligne mesure 50 kilomètres. C’est en réalité la distance entre Grenoble et la gare de Clelles-Mens (la longueur totale jusqu’à Veynes étant de 103 kilomètres). L’ensemble des élus et des organisations présentes de l’Isère comme des Hautes-Alpes ont rejeté un tel scenario, qui couperait une des branches de l’étoile de Veynes, lui faisant perdre une bonne part de son intérêt de nœud ferroviaire. De fait, d’après les derniers chiffres de fréquentation de la ligne montrent que la moitié des trajets effectués se font avec une correspondance à Grenoble ou Veynes vers une autre direction. Un représentant du Département des Hautes-Alpes a rappelé l’importance du train pour son territoire, précisant que la collectivité vient de voter 0,9 millions d’euros pour financer une part des travaux de la ligne côté PACA.

Discussions interrégionales

Un point rassure : les deux vice-présidents aux transports des deux Régions concernées viennent enfin de se rencontrer, le 3 juillet dernier. D’après Martine Guibert, un comité de pilotage interrégional est prévu pour le mois de septembre. Il réunira les deux Régions, l’État et SNCF Réseau. « Aujourd’hui, on en est à des discussions préalables. On communiquera si des décisions sont actées à ce moment-là ». Par ailleurs, plusieurs collectivités locales et organisations viennent de lancer une dynamique de coopération au niveau de l’étoile de Veynes. Et le Syndicat mixte des transports de l’agglomération grenobloise a réaffirmé mercredi sa volonté de mettre en place un véritable RER entre Grenoble et Clelles-Mens.

En attendant les actes, une action le 28 juillet

Ces signaux sont prometteurs. Reste que concrètement, les travaux les plus urgents, qui doivent être votés en 2018 pour intervenir à temps, sont encore en suspens. Le Collectif, qui a reçu mercredi la vice-présidente en gare de Clelles-Mens avec chanson et banderole, attend donc rapidement des actes. Aussi, d’ici à l’inscription formelle des travaux, et vu l’urgence croissante, il prévoit une intensification de la mobilisation. Dès ce samedi 28 juillet il organise une action d’information auprès des automobilistes, de 10h à 12h, au rond point de Monestier-de-Clermont.

 

 

Partager cet article

Repost0

Communiqué de presse du 18/07/2018 de comités pluralistes pour le rail dans le Massif Central

Publié le par Convergence Nationale Rail

Malgré le dernier conflit des cheminots , avec leurs organisations syndicales et le soutien massif des populations , la loi sur le nouveau pacte ferroviaire a été adoptée par une commission nationale mixte et de nombreux textes restent à discuter .

Ce conflit majeur ( toujours en cours) historique , réaliste , tant par son ampleur que son contenu, voit déjà les applications de ce texte aux conséquences néfastes , mise en œuvre dans nos territoires : réduction des heures d’ ouvertures des gares …fermeture des guichets voyageurs des gares de Laroquebrou et de St Flour …. diminution de l’offre ferroviaire…. manque d’ entretien courant…. menaces sur le maintien des embranchements fret… pas de financement et/ ou de programmation de travaux sur les lignes SNCF Aurillac Brive et Aurillac Capdenac et donc à court terme , danger de fermeture de ces lignes.

Autant d’éléments qui pèsent sur les possibilités de développement économique ,touristique , l’emploi et l’évolution démographique dans nos bassins de vie , nos territoires

Les comités pluralistes de défense de la ligne Aurillac Bretenoux-Biars , Brive et de défense des lignes ferroviaires du Cantal , alertent le populations concernées , interpellent pouvoir public et directions SNCF sur l’ensemble de ces dangers ; si aucun travaux de rénovation de réhabilitation de l’ infrastructure n’ est réalisé avant 2020/2022 aux dires de la SNCF

Paradoxalement cet été 2018 voit de nombreuses initiative programmées mettant à l’honneur le transport ferroviaire ( matériel , sites , gares )dans nos départements et nos régions :

début juillet 110 ans de la ligne Bort Neussargues (fermée en 1991) 28 et 29 juillet fête de la montagne et 150ans de la ligne Arvant Aurillac desservant la gare du Lioran( station de ski l’hiver , montagne nature l’été ), 30 septembre 130 ans de la ligne Béziers Neussargues et son viaduc de Garabit( monument historique en cours d’inscription à l’UNESCO ) , 15 et 16 septembre journées européennes du patrimoine et 80 ans de la SNCF , du 25 septembre au 14 octobre , train de l’innovation tour de France thème : histoire de la SNCF…..

Les comités pluralistes se félicitent de ces initiatives populaires , mais , concrètement , si rien n’est fait , si les engagements pris dans les différentes régions ( contrats de plan état –région- SNCF) ne sont pas rapidement mis en œuvre , ils redoutent fortement que cela ne se traduise par un hommage à titre posthume.

Les comités pluralistes appellent les citoyens , usagers ,cheminots associations élus … à se rassembler le samedi 08 septembre 2018 à 10 heures devant la gare de Laroquebrou

Pour exiger :

* La réalisation urgente des travaux réhabilitation/modernisation de la voie ferrée permettant l’amélioration de de l’offre ferroviaire sur l’ensemble des lignes Aurillac

Bretenoux Biars- Brive , Aurillac – Capdenac , Béziers – Neussargues , Aurillac –Clermont Ferrand

* Le maintien des guichets voyageurs dans les gares de Laroquebrou et de St Flour

* Le maintien d’une présence humaine à tous les trains en gare de Bretenoux Biars

* Le rétablissement des équipes d’entretien de la voie.

 

Pour le comité pluraliste de défense

de la ligne Aurillac Bretenoux- Biars Brive : Guy Constant.

Pour le comité pluraliste de défense et promotion des lignes ferroviaires

du Cantal : Guy Courchinoux.

Partager cet article

Repost0

Gare de Bourges : le syndicat CGT s'adresse aux usagers

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Communiqué de la CNR sur le fret ferroviaire

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Communiqué du comité pluraliste : l'Aubrac prolongé d'un an !

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

En image : la solidarité financière de la CNR avec les cheminots en lutte pour le service public ferroviaire

Publié le par Convergence Nationale Rail

Didier Le Reste, président de la CNR, a remis un chèque de soutien aux cheminots CGT en grève pour la défense et le développement du service public ferroviaire.

Partager cet article

Repost0

18 juillet : une action du collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes

Publié le par Convergence Nationale Rail

Mercredi 18 juillet 2018, en gare de Grenoble à partir de 9h45, le collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes organise une action pour la défense de la ligne des Alpes : voir son tract ci-dessous.

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>