Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des nouvelles de la ligne Montréjeau-Luchon

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Action en Lozère du Comité Pluraliste pour la ligne Béziers-Neussargues

Publié le par Convergence Nationale Rail

On trouvera ci-dessous un questionnaire remis récemment aux cheminots et usagers du rail de la Lozère par le Comité Pluraliste de défense de la ligne Béziers-Neussargues, membre de la CNR. N'hésitons pas à nous inspirer de cet exemple militant dans d'autres régions !

Partager cet article

Repost0

Premier retour de l'AG 2017 de la CNR

Publié le par Convergence Nationale Rail

 L'Assemblée Générale de la CNR tenue le 16 décembre 2017 à Paris a confirmé la détermination des participant-e-s, venu-e-s de toute la France malgré les difficultés liées à la dégradation de nombreuses lignes ferroviaires, à défendre un service public ferroviaire unifié irriguant tout le territoire. Les trains de nuit, les lignes du Massif Central, l'état de l'infrastructure réseau, le lien avec la défense de l'ensemble des services publics, le rôle du chemin de fer face à l'urgence climatique, les actions menées et à mener, auprès des pouvoirs publics ou sur le terrain, en mobilisant les usagers et la population, ont été au cœur des discussions. La Loi d'Orientation de la Mobilité Intérieure prévue l'an prochain constituera un cadre important qui suscite la vigilance des défenseurs du rail. La CNR devra redoubler d'activité pour faire face aux enjeux.

 
Un compte rendu détaillé de cette AG vous parviendra dans quelques semaines. Entre-temps, nous vous souhaitons d'excellentes fêtes de fin d'année... et une très bonne année 2018.

 

Partager cet article

Repost0

Compte rendu de la réunion du Comité Pluraliste pour la ligne Béziers-Neussargues

Publié le par Convergence Nationale Rail

On trouvera ci-dessous le compte rendu de la réunion du Comité Pluraliste pour la ligne Béziers-Neussargues, membre de la CNR, tenue le 11 décembre dernier à Millau, ainsi qu'un article du journal La Montagne évoquant l'avenir de la ligne.

Partager cet article

Repost0

Pétition pour les gares de la ligne des Cévennes

Publié le par Convergence Nationale Rail

Face aux menaces de fermetures de gares de la ligne ferroviaire des Cévennes, notamment à Villefort, le Comité de Défense des Services Publics et des Usagers dans les Hautes Cévennes et le Collectif citoyen de défense de la gare de Villefort ont alerté la présidente de la région Occitanie (voir leur courrier ci-dessous) et lancé une pétition, que nous vous invitons à signer.

Publié dans pétition

Partager cet article

Repost0

Après la clôture des assises de la mobilité, une analyse de la CGT

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Lu sur la toile : le mépris pour des usagers du chemin de fer dans le massif central

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Le 13 janvier 2018 : assemblée générale de la ligne Grenoble-Veynes-Gap

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost0

Compte rendu de l'Assemblée Générale de l'Association de Défense de la Ligne Ferrovaire Nancy-Merrey

Publié le par Convergence Nationale Rail

C'est trente participants qui se sont retrouvés à notre Assemblée Générale dont cinq élus :
-Monsieur Jean-Jacques GAULTIER, Député de la 4ème circonscription des Vosges,
-Monsieur Dominique POTIER, Député de la 5ème circonscription de Meurthe et Moselle,
-Monsieur Olivier JACQUIN, Sénateur de Meurthe et Moselle,
-Madame Hélène COLIN, Conseillère Régionale,
-Monsieur Serge ANDELOT, Maire de Rozières sur Mouzon.
 
 
 
Bilan d'activité, rapport moral présenté par le Président Monsieur Pascal LOPEZ :
   
L’argent du Service Public Ferroviaire SNCF dilapidé au détriment de l’aménagement du territoire, des populations, des Usagers, des Cheminots.
-La Direction de la SNCF (sous couvert de son Conseil d’Administration qui est une entité politique dans laquelle évoluent plusieurs sensibilités) a perçu 400 millions d’euros d’argent public au titre du CICE avec pour conséquence une dégradation continue du Service Public.
Mais qu’ont-ils fait de l’argent ?
-La Direction de la SNCF a acheté OHL, plateforme logistique aux Etats- Unis, pour 717 millions d’euros et ATE, principal opérateur de bus en Australie, pour 113 millions d’euros.
Quelle plus-value pour les Usagers du Service Public Ferroviaire SNCF ?
Pas un centime ne rentre dans les caisses.
-La Direction SNCF a injecté 246 millions d’euros dans EUROSTAR et 33 millions d’euros dans THALIS ? Pour le profit de qui ?
-La Direction SNCF a déjà perdu 29,3 millions d’euros dans sa prise de participation des trains de banlieue à Boston ceci via sa filiale KEOLIS.
-La Direction SNCF, après avoir abandonné le siège de mouchotte qui lui coûte encore 7 millions d’euros de location pendant 12 ans, s’est installée au siège de Saint Denis pour 8 millions d’euros par an.
-La Direction SNCF réinjecte 110 millions d’euros dans OUIBUS et renfloue tous les ans cette filiale qui rentre directement en concurrence avec le train.
-La Direction SNCF (SNCF Réseau) en 2010, pour un chiffre d’affaire de 04 milliards 637 millions d’euros, a investi 04 milliards 102 millions d’euros en bourse et cerise sur le gâteau, il manquait 01 milliard 500 millions d’euros pour assurer pleinement la maintenance du réseau ferré.
-A cela vient s’ajouter un budget astronomique, dépensé dans la communication, dénoncé par la cour des comptes, ainsi que les scandales financiers IBM, BTP dévoilés par la presse.
Alors oui, l’argent existe pour développer le Service Public Ferroviaire SNCF.
Assujettir les arrêts des trains Nancy/Toulouse et Toulouse/Nancy, en gare de Neufchâteau, à une obligation de résultats, relève du peu de sérieux de la Direction SNCF.
Ces arrêts s’inscrivent, avant tout, dans le nécessaire désenclavement de nos territoires, de nos bassins de vie et d’emplois.
Il faut que le Gouvernement, le Patronat, la Direction SNCF, la Région Grand Est répondent aux exigences que nous portons !
Sur Neufchâteau :
 - le maintien et développement des trains d’équilibre du territoire,
 - le maintien des arrêts TGV dans la cohérence,
 - la redéfinition d’une offre TER étoffée (cadencement) entre Neufchâteau, Merrey, Contrexeville, Vittel, Mirecourt, Nancy par trains et entre Neufchâteau, Mirecourt et Epinal par bus faisant correspondances avec les trains d’équilibre du territoire.
Sur l’axe Nancy/Mirecourt/Vittel/Contrexeville/Culmont Chalindrey :
 -l’accomplissement des nécessaires travaux d’investissements (TX renouvellement, voie, ballast), ceci entre Pont Saint Vincent et Vittel,
 -la mise en place de l’intermodalité qui fait cruellement défaut,
 -la réhabilitation des relations interrégionales Nancy /Mirecourt/Culmont Chalindrey,
 -la réhabilitation des haltes et gares ferroviaires supprimées pour le Service Annuel 2014.
- la redéfinition d’une offre TER étoffée (cadencement) entre Neufchâteau, Merrey, Contrexeville, Vittel, Mirecourt, Nancy par trains et entre Neufchâteau, Mirecourt et Epinal par bus faisant correspondances avec les trains d’équilibre du territoire.
 
Toutes ces mesures de bon sens s’inscrivent pleinement dans la définition du Service Public Ferroviaire SNCF (qu’une majorité de Français affectionne) sur le Sud Meurthe et Mosellan, le Saintois, l’Ouest Vosgien, le Sud Haut-Marnais :
Efficacité économique et sociale, aménagement du territoire, cohésion sociale et territoriale, égalité d’accès et de traitement du citoyen, péréquation tarifaire.
Vous l’avez compris, nous serons vigilants, nous ne lâcherons rien !
 

-Interventions, débats avec les Adhérents, les Élus, les Associations, le Public;
La question se posant à l'ensemble des participants est de savoir si des perspectives existent à court terme pour notre ligne ferroviaire.
Cette perspective à court terme c’est le rendu des deux études commandées par la Région Grand Est :
-L’une concernant la réfection de l’infrastructure, le coût de cette réfection, bien entendu en lien avec SNCF Réseau.
-L’autre étant une étude de potentialité et de réponse au besoin de transport que l’on doit à la Population, en lien avec SNCF Mobilité.
 
Au regard du rendu de ces deux études, s’il s’avère négatif, ADLF Nancy/Merrey tiendra immédiatement un Conseil d’administration extraordinaire et élargi à tous les élus, tous les syndicats, toutes les associations de défense du ferroviaire, la population concernée pour mettre en œuvre l’action de masse nécessaire à l’obtention de nos légitimes exigences.
Le débat a permis de dégager un consensus en ce qui concerne la pérennité de la ligne 14.  
Les Elus locaux présents lors de l’AG ont tous confirmés leur soutien et leur attachement à la ligne.
 
Par des outils de communication, nous nous attacherons à rendre notre association plus visible.

Partager cet article

Repost0

Quelques tribunes politiques relatives au transport ferroviaire en France

Publié le par Convergence Nationale Rail

On trouvera ci-dessous une tribune du député PCF de Seine-Maritime Hubert Wulfranc, parue le 21 décembre 2017 dans le journal Paris Normandie, relative à la future Loi d'Orientation des Mobilités Intérieures, qui formule notamment plusieurs propositions pour développer le transport ferroviaire.

 

On pourra également lire ci-dessous deux articles parus sur la toile qui dénoncent la dégradation du service public ferroviaire et en proposent des analyses.

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 > >>