Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Communiqué de presse de l'association Non au CDG express

Publié le par Convergence Nationale Rail

Communiqué de presse, Paris le 29 août 2017

CDG Express : Les coûts explosent et l’argument des JO 2024 se dégonfle !

L’association Non au CDG Express interpelle l’Union européenne !

L’association Non au CDG Express, composée d’associations, d’élu-e-s, de syndicalistes, de collectivités, de citoyen-ne-s vient d’interpeller l’Union européenne, par un courrier adressé à Mme Karima Delli, (députée EELV) Présidente de la commission Transports du Parlement européen.

Dans ce courrier, l’association rappelle nombre d’arguments qui militent pour l’abandon de ce projet dispendieux, inutile, ségrégatif. Il en est ainsi des conséquences négatives du CDG Express sur les circulations ferroviaires du quotidien, sur l’environnement, l’aménagement du territoire…

C’est en grande partie pour toutes ces raisons que l’association Non au CDG Express a déposé un recours en annulation au Conseil d’État.

Le 26 juin dernier, la Commission européenne a validé l’aide de 1,3 milliard d’euros que la France entend accorder au projet CDG Express qui n’est pas financé.

Cette décision mérite explications à fortiori qu’aujourd’hui, dans un document interne remis aux organisations syndicales de SNCF-Réseau le 18 juillet dernier, on parle d’un coût global de 2,120 milliards d’euros. Ce n’est qu’une première projection puisqu’il est admis que « nous en sommes qu’au stade de sondage financier » ?!

C’est ce que l’association dénonce depuis fort longtemps à savoir que dans une période où l’on demande aux Français de se serrer la ceinture pour réduire les déficits et l’endettement du Pays, on est prêt à injecter plus de 2 milliards d’argent public pour une population restreinte et relativement aisée et pour un projet qui ne relève pas de l’intérêt général.

Pour un trafic escompté à 20.000 passagers par jour (horizon 2025), ce sont les conditions de transports de 2 millions d’usagers franciliens qui seront de nouveau dégradées.

Comme le reconnaît le Directeur Général exécutif d’ADP dans l’édition de la vie du Rail et des Transports du mois d’août 2017 : « le montage [de ce dossier] est complexe et baroque que ce soit du point de vue financier, juridique ou technique. »

Il ne croyait pas si bien dire puisque l’argument avancé des JO 2024 s’avère être, et pour cause, de l’enfumage à l’état pur.

Ainsi dans son édition datée du 27.08.2017, le journal Le Parisien, indique que c’est bien le Grand Paris Express (GPE : lignes 15 sud, 16,17 et 18) qui est qualifié d’ « atout majeur » pour l’organisation des Jeux Olympiques par la Société du Grand Paris et Non le CDG Express qui n’est jamais mentionné !

Nous appelons les citoyens, usagers, salariés, contribuables à nous rejoindre (nonaucdgexpress@gmail.com) pour porter haut et fort l’exigence de l’utilisation de l’argent public pour améliorer les transports du quotidien et de l’abandon du CDG Express inutile et néfaste.

Contact presse :

Didier Le Reste, Président de l’association Non au CDG Express : 06.08.03.91.82

Partager cet article

Repost 0

Rassemblement en gare de Breil-sur-Roya dimanche 3 septembre

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost 0

Un point de vue sur les retards consécutifs à la mise en place des LGV à l'ouest

Publié le par Convergence Nationale Rail

L'article ci-dessous, paru sur le site de l'usine nouvelle, nous semble intéressant pour analyser les dysfonctionnements à répétition survenus sur les lignes à grande vitesse de l'ouest et du sud-ouest dont les prolongements ont été ouverts début juillet.

Partager cet article

Repost 0

Ligne Merrey-Nancy : un récapitulatif de l'ADLF

Publié le par Convergence Nationale Rail

L'association de défense de la ligne ferroviaire (ADLF) Merrey-Nancy a réalisé un dossier sur le sujet, qu'on trouvera ci-dessous, ainsi que le bulletin d'adhésion 2017.

Partager cet article

Repost 0

Un point de vue sur les récents dysfonctionnements survenus sur le réseau ferroviaire français

Publié le par Convergence Nationale Rail

Alors que des voix complaisamment relayées par certains médias prennent prétexte des récents dysfonctionnements à répétition survenus dans le rail français pour prôner l'accélération du démantèlement de la SNCF et sa privatisation, omettant les conséquences qu'une telle mesure avait eues sur les chemins de fer britanniques, le point de vue ci-dessous de Loïk Le Floch-Prigent nous semble intéressant.

Partager cet article

Repost 0

Le journal L'Humanité parle des trains de nuit

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost 0

Demande d'audience de la CNR au ministère des transports

Publié le par Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Repost 0

Le 3 septembre à Breil sur Roya, pour le service public ferroviaire

Publié le par Convergence Nationale Rail

Nous reproduisons ci-dessous un appel des Amis du Rail Azuréen.

********************************************************************************

Les Amis du Rail Azuréen lancent un appel aux élus, populations, associations, usagers, syndicats  à participer à un rassemblement le dimanche 3 septembre  10h 30 à Breil sur Roya dernier jour de circulation des TER avant la fermeture du 4 septembre 2017 au 28 avril 2018 pour l’exécution de travaux  sur la ligne ferroviaire de   LIGNE NICE BREIL TENDE CUNEO/VINTIMILLE

DIMANCHE 3 SEPTEMBRE 2017  TOUS ENSEMBLE À 10 H 30 GARE DE BREIL/ ROYA

POUR MANIFESTER NOTRE APPROBATION À L’OUVERTURE DES TRAVAUX BREIL > TENDE, RÉCLAMER LEUR POURSUITE ET LA PÉRENNISATION DE LA LIGNE.

RASSEMBLEMENT PLACE DE LA GARE AVEC NOS AMIS ITALIENS.

SONT INVITES : L’ÉTAT, LES CONSEILS RÉGIONAL ET DÉPARTEMENTAL, LA MÉTROPOLE, LES ÉLUS : DÉPUTÉS,  SÉNATEURS, MAIRES… SNCF, POPULATIONS… ASSOCIATIONS, SYNDICATS

Ce Rassemblement est organisé par les Amis du Rail Azuréen en collaboration  avec la Mairie de Breil/Roya et le soutien du Comité Franco/Italien

Départ de Nice-Ville Dimanche 3 sep. train 9 h 23.

POURQUOI CE RASSEMBLEMENT ?

1*/ Les travaux sur la ligne de Breil Tende débutent le 4 septembre financés par les Italiens. Ces travaux de mise en sécurité (ouvrages d’art, filets de sécurité et de protection de la voie, voie … n’auront aucun effet sur la vitesse de la ligne qui restera à  40 km/h au lieu de 80 km/h. Les salariés/étudiants ont dû faire le choix d’un autre mode de transport pour leurs déplacements et il en est de même pour nos amis italiens.

Dans ce contexte les italiens ont limité de 8 à 2 AR les trains entre Cuneo et Vintimille avec un impact sur la desserte Tende Breil Nice et en conséquence sur l’économie touristique des vallées des  Paillons, Bévéra, Roya, Vermenagna et les déplacements des populations.

 

2*/ Les travaux doivent se poursuivre avec un budget de 15 M€ financé : État- Région- Collectivités (2015/2020). Mais la Ville de Nice ou la Métropole Nice CA n’ont toujours pas répondu à leur participation…il manque 2,7 M€ pour finaliser le projet…

           

3*/ Pour normaliser la ligne à 80 km/h des travaux complémentaires doivent être effectués, nous sollicitons un budget dans le futur CPER (Contrat de Plan État Région) 2020/2025.

 

4* / Nous réclamons aux États France/Italie la mise en œuvre d’une nouvelle convention appropriée pour les deux parties assurant la pérennité de la ligne.

 

Sans pérennisation nous restons dans le même cadre qu’aujourd’hui, c’est-à-dire une situation instable qui peut provoquer du jour au lendemain la fermeture de la ligne si un  incident important survenait.

 

MAINTENONS, DÉVELOPPONS LE SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE, LA LIGNE DE VIE DE NOS VALLÉES, ensemble faisons part de notre satisfaction pour les travaux en cours et réclamons sans tarder la poursuite de la modernisation de LIGNE NICE BREIL TENDE CUNEO/VINTIMILLE

Partager cet article

Repost 0