Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Débat public le 13 avril 2013 ...PARTICIPEZ !!!!

Publié le par Convergence Nationale Rail

 

.......... vous aussi au Colloque National organisé par la CNR

 le 13 avril prochain

 

 

Le 13 Avril, la CNR organise un débat public sur :

 le transport des personnes et des marchandises par le Service Public ferroviaire.

Le Service Public …. un outil d'Avenir ?

 

 

La journée se déroulera de 9 heures à 16 heures

à Paris, 17 rue Traversière (12ème). (Métro "Gare de Lyon")

 

 

3 thèmes de débats :

 

                

 

- l’enjeu économique et environnemental du fret ferroviaire

 

- la situation des usagers voyageurs face à l’évolution du chemin de fer

 

- quel service public doit-on envisager en particulier en rapport avec l’acte 3 de la décentralisation, l'ouverture prônée par l'Europe et les besoins exprimés par la collectivité nationale ?

 

 

 

 

3 tables rondes verront intervenir plusieurs personnes qualifiées, en particulier:

Collectifs d'usagers : ALF, AUTERCOVEC, Comité de défense du triage de Sotteville, Tous Ensemble Pour Les Gares, Convergence des Services Publics,…

Des élus : Pierre Mathieu (Conseiller régional, chargé des questions transports au PCF) ; Alain Bruneel (Conseiller général et Maire), …

Représentants syndicaux : G. Garrel (CGT-Cheminots), Éric Tournebœuf (UNSA- Transports),  Daniel Geneste (Conseiller confédéral CGT pour le développement durable),…

Direction SNCF ; Ministère Transports ; organisations de défense de l’environnement ; … 

 

Les débats seront animés par les journalistes  Laurence Mauriaucourt et Pierre-Henri Lab.

 

D’ores et déjà, seront présents les Collectifs : CODELIAPP, Association des Usagers TER SNC RD Rhône, Comité de Défense du triage de Somain, Comité Pluraliste de Défense de la ligne Béziers-Neussargues- Clermont- Paris, Collectif des cheminots du Pays de Retz, Comité de de défense et de Développement du rail de la Région de Montluçon, Cheminots actifs et retraités d’Hellemmes, Collectif Blaye Bordeaux Rail, Cheminots actifs et retraités de la Sarthe,….

 

Par vos activités au sein de vos associations, de vos syndicats, usagers, utilisateurs du  fret ferroviaire, élus de la nation soucieux de l'avenir du Service Public ferroviaire, vous avez un vécu, des choses à dire, à proposer, donc vous avez vous aussi toute votre place dans nos débats.

 

Consultez le "Document introductif" (en pièce jointe)

 

 

  colloque 13042013 Fret bon colloque 13042013 Fret bon 

 

 

et inscrivez vous !

 

 

 

en vous référant au           MENU "CONTACT"           de ce blog      

 

Publié dans ACTIONS de la CNR

Partager cet article

Repost 0

Urgence POLT... la suite: La CNR écrit au Ministre

Publié le par Convergence Nationale Rail

La CNR vient d'envoyer au Ministre des Transports

 la lettre suivante:

 

 

 Monsieur le Ministre,

 

Un certain nombre de nos collectifs adhérents nous ont fait part dernièrement de la stupéfaction et de la colère qu’a provoquée le courrier, émanant de vos services sous la signature de Monsieur Daniel BURSAUX, en date du 25 janvier 2013, adressé aux collectivités membres du comité des financeurs des études de la LGV Poitiers –Limoges.

Ce courrier demande ni plus ni moins à des élus de faire un choix entre la ligne classique dénommée POLT et le barreau TGV Poitiers –Limoges, en exigeant de leur part une réponse dans des délais contraints.

Cette adresse, sous forme d’injonction, pose manifestement des questions, tant sur la forme que sur le fond.

  Comment comprendre et accepter le fait que l’on demande à des élus de sacrifier en partie une ligne classique dont l’utilité est avérée, au profit d’une hypothétique ligne LGV, considérée non rentable par vos services, au moment où la mission d’évaluation du Schéma National des Infrastructures de Transports (SNIT) n’a, semble-t-il, pas encore rendu son avis!?

Nous rappelons que cette mission a aussi pour objectif d’évaluer la hiérarchisation des projets LGV.

D’autre part, la démarche de Monsieur BURSAUX, Directeur Général des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM) vient en opposition aux engagements pris par l’actuel gouvernement de privilégier la maintenance et la modernisation des lignes ferroviaires classiques.

RFF n’a-t-il pas annoncé qu’il investirait 63 millions d’euros pour rénover la ligne POLT?

 

Le choix que semble vouloir imposer aux élus la DGITM est de nature à opposer les populations et les territoires. C’est là un mauvais calcul que nous entendons dénoncer.

Lorsque l’on parle de construction d’une nouvelle ligne ferroviaire, a fortiori une Ligne à Grande Vitesse (1 km de LGV: 20 millions d’euros, contre 1 million pour 1 km de ligne classique!) on doit répondre à un certain nombre de questions, du type:

À quels besoins cela correspond-il  en termes d’aménagement du territoire, de transport de voyageurs et de marchandises, de développement économique régional; des activités industrielles, de l’emploi, du maillage du réseau et de la cohérence territoriale?

Il convient également de poser dans le débat et en premier lieu ce qui peut être fait en termes d’amélioration des lignes existantes, voire à la réouverture de certaines lignes.

C’est à partir de ce cadre, porté par un large débat public démocratique que l’on doit examiner la pertinence des projets en présence.

A ce titre, la CNR partage l’action engagée par l’Association URGENCE PARIS –ORLEANS –LIMOGES –TOULOUSE (POLT) qui pousse des propositions argumentées, constructives, ancrées dans l’intérêt général et qui permettent de rendre plus attractives encore les régions traversées.

Ces propositions répondent aux besoins du plus grand nombre, s’inscrivant dans un aménagement équilibré, harmonieux du territoire, pilier d’une véritable politique de développement durable.

C’est pourquoi la CNR souhaite relayer auprès de vous les exigences qui montent des territoires portant le refus de voir siphonner, atrophier, donc sacrifier à terme la ligne classique PARIS –ORLEANS –LIMOGES –TOULOUSE.

Tout au contraire, et comme le revendique l’Association POLT, il y a urgence à relancer le processus de promotion de cette ligne classique en la modernisant pour mieux répondre aux besoins des usagers, des populations et des territoires.

Vous l’aurez compris, Monsieur le Ministre, nous vous demandons de déclarer caduque la démarche initiée par la DGITM.

Dans l’attente de vos nouvelles, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sentiments respectueux.

 

Le Bureau de la CNR

Patrick DELFOSSE –Président

Didier LE RESTE –Vice-président

Pierre MENARD –Secrétaire

Véronique DRUKMAN –Secrétaire adjointe

Vincent JOUILLE–Trésorier

Partager cet article

Repost 0

Soutien de la CNR et des Collectifs à POLT

Publié le par Convergence Nationale Rail

    Convergence Nationale Rail 

 s'indigne des propos et du procédé du
Ministère, notamment de la lettre de M. Bursault.

 Il réclame avec le Collectif de Défense

 

 POLT sigle
(ASSOCIATION URGENCE PARIS-ORLEANS-LIMOGES-TOULOUSE)

 

la modernisation de la ligne et soutient les actions des Associations qui
défendent cette ligne.

 

 

 

 Aujourd'hui, Le Collectif Tous Ensemble pour les Gares"   apporte son soutien à POLT

 

 

 

Lire ci-dessous

 

 

     La dépêche du midi La dépêche du midi  

 

 

Lettre aux maires Lettre aux maires  

 

 

Motion Gourdon Motion Gourdon  

Partager cet article

Repost 0

Ce qui était possible avant .... (Communiqué de Presse)

Publié le par Convergence Nationale Rail

 

Ci-dessous, le Communiqué de Presse de la CNR suite à la façon dont les intémpéries on tété traitées, notamment par la SNCF !

 

Alors que l'on constate, une fois de plus la responsabilité prépondérante des poids-lourds dans la pagaille engendrée par la neige sur nos routes et autoroutes,  les transports ferroviaires qui auraient pallié les déficiences, ont été incapables d'assumer la gestion des parcours. Pour ce faire, dans nombre de cas, la SNCF a préféré purement et simplement supprimer l'ensemble des circulations laissant les usagers à leur triste sort sur les quais !

Sur la route alors que les prévisions météorologique avaient prévus cette épisode neigeux, les représentants de l'État que sont les Préfets, n'avaient, eux, rien anticipé. Les camions (aujourd'hui avec remorques) sont restés coincés aux ronds-points, dans les côtes, etc.

Dans le Nord, le Préfet prenait la décision au matin d'interdire la circulation des camions (mieux vaut trop tard que jamais) mais levait très vite cette décision, permettant ainsi aux poids lourds de reprendre la route pour de nouveau l’obstruer ! Ce matin encore 3 files de camions en attente sur l'A1 bloquent la circulation. Nul doute que le très puissant lobby routier est intervenu auprès des décideurs pour faire imposer cette décision !

 

POURQUOI ce qui était possible avant ne l'est plus aujourd'hui ?

 

Alors que dans ces périodes difficiles de transport la SNCF devrait faire la différence avec la route, nous ne pouvons que constater les dégâts que les restructurations multiples de ce service public ont entraînés.

 

Une gare comme Lille, une des plus importantes en France, en nombre de voyageurs transportés se retrouve  purement et simplement fermée, sans un train en circulation.

 

Le manque d'investissement sur l'infrastructure, la suppression drastique de personnel éloignant de plus en plus les équipes d'astreintes, le cloisonnement des activités et des services empêchant la mutualisation des moyens en sont incontestablement la cause. Voilà ce que provoque la recherche de la seule rentabilité financière !

 

Alors qu'il y a encore quelques années, la SNCF était fière de pouvoir faire rouler ses trains pour acheminer les salariés au travail, même en période d'enneigement, aujourd'hui la solution de facilité est appliquée : on arrête les circulations !

 

On n'assure même plus un service minimum, les usagers partis le matin doivent se débrouiller pour rentrer.

 

Même en période de grève, avec des effectifs restreints, la direction SNCF et surtout les cheminots font mieux !

 

Concernant  l'information, la SNCF reste fidèle à elle-même et à sa réputation : c'est « Service minimum », même sur les sites Internet !

 

Comme nous l'avons fait savoir à plusieurs reprises au Ministère des Transports et dans une période où le gouvernement planche sur une réforme du système ferroviaire, il serait bien inspiré, au regard de cette situation inacceptable, d’imposer à la SNCF et à M. Pepy qu'il vient de réinvestir dans ses fonctions, une nouvelle lettre de mission dans laquelle le Service Public retrouverait ses valeurs qualitatives de Service aux Usagers.

Partager cet article

Repost 0

Les élus et la CNR en Février 2013

Publié le par Convergence Nationale Rail


Voici une nouvelle Rubrique dans laquelle vous trouverez l'écho des rencontres avec les élus

 

mais aussi les réponses qu'ils donnent aux courriers que nous leur avons envoyés

 

 

à consulter ci-dessus

 

 

 

Les élus et la CNR - février 2013 Les élus et la CNR - février 2013

 

 

 

 

Bonne lecture !

Publié dans Les élus et la CNR

Partager cet article

Repost 0