Gare du Nord : communiqué du groupe Communiste-Front de Gauche au conseil de Paris

Publié le par Convergence Nationale Rail

Projet « Gare du Nord 2024 » : la commission d’enquête tranche en faveur d’Auchan
 
 
Les conclusions et l’avis de la commission d’enquête qui s’est déroulée du 20 novembre au 8 janvier 2020 valident sans réserve le projet de la SA gare du Nord 2024, société contrôlée à 66% par Ceetrus, filiale immobilière d’Auchan.
La commission prend acte des nombreuses critiques portant l’absence d’insertion du projet dans la ville et son impact sur l’environnement local et régional, mais écarte d’emblée une « reprise complète du projet » qu’elle juge « inenvisageable au vu des délais qu’elle nécessiterait ». En clair, même si le projet n’est pas satisfaisant, il faut le poursuivre malgré tout.
 
Les grandes impasses des conclusions de la commission
-Aucune réserve sur le gigantisme injustifié du projet, la multiplication des surfaces commerciales et des locaux privés qui vont générer des flux supplémentaires dans un quartier déjà saturé ;
- silence sur le fait qu’une grande partie de l’augmentation des flux servant de prétexte au lancement du projet est due à l’explosion des activités privées, à but lucratif, ne visant pas à améliorer le cheminement des voyageurs ;
- Aucune objection sur la construction d’un énorme bâtiment de 5 étages et de 300 mètres de long, réservé principalement aux activités commerciales,
- aucune prise en compte des préoccupations des riverains relatives aux travaux et aux nuisances insupportables;
- silence sur le rallongement des temps de parcours pour les voyageurs ; - Aucune préconisation contraignante pour étendre l’aménagement de la gare jusqu’au bd de la Chapelle, afin de mieux répartir les flux d’usagers (motorisés, cyclistes, piétons) en permettant aux usagers venant du Nord un accès à la gare.
 
Seulement des recommandations non contraignantes
La commission d’enquête, estimant que la SA Gare du Nord 2024 a déjà pris plusieurs engagements d’amélioration de son projet, formule quelques recommandations qui n’ont aucune valeur coercitive.
Ainsi, il est recommandé de renouer le dialogue avec la ville pour mettre en œuvre les dispositions du Projet Urbain Partenarial adopté en juillet 2019 et portant sur des aménagements aux abords de la gare. Il est suggéré de poursuivre les réflexions engagées pour mettre en œuvre le dispositif « 1% social et solidaire » visant à favoriser l’implantation d’enseignes solidaires et équitables et pour apporter un soutien aux associations en charge des personnes en errance.
En vue d’une hypothétique création de service postal, la commission recommande également de poursuivre les démarches auprès de la Poste qui, on s’en souvient, a fermé en 2016 le bureau intégré dans la gare.
Bref, ces recommandations ne sont que des vœux pieux qui visent à permettre à Auchan de réaliser son projet spéculatif sans modifications significatives.
 
 
Après l’abandon d’Europacity, une contrepartie pour Auchan ?
Pour compenser l’abandon, suite à une importante mobilisation citoyenne, du projet de parc Europacity dont Auchan était le principal promoteur, l’avis favorable de la commission d’enquête est de nature à permettre au Préfet de Région de délivrer le permis de construire. Ce projet qui est un véritable détournement de la fonction d’une gare au profit d’un géant de la distribution, s’inscrit en effet dans la volonté du gouvernement de privatiser le patrimoine public, comme il vient de le faire pour Aéroports de Paris ou la Française des jeux.
Dès la présentation du projet en Juillet 2018, les communistes et leurs élus ont multiplié les interventions et les prises de position pour refuser ce projet. Ils se réjouissent que le front d’opposition à ce projet se soit considérablement élargi. Leur boussole est claire : défendre les intérêts des riverains et des usagers quotidiens, pas ceux de la grande distribution. Ils continueront, avec tous ceux qui s’opposent au projet, à poursuivre la bataille sous toutes les formes possibles.
 
 
Nicolas Bonnet Oulaldj, Président du groupe PCF-FG au Conseil de Paris
Didier Le Reste, Conseiller de Paris du 10ème arrondissement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article