Compte-rendu du CODELIAPP d'une entrevue au ministère des transports pour la ligne Agen-Périgueux

Publié le par Convergence Nationale Rail

Compte-rendu entrevue au Ministère du Transport, 15 juillet 2019

 

Le lundi 15 juillet 2019, à 16 h, à Paris, une délégation, soucieuse de l’avenir de la ligne SNCF Agen-Périgueux, était reçue par le directeur du cabinet de la ministre du Transport.

 

Cette délégation était composée d'élus et de membres d’associations d’usagers :

M. Olivier Damaisin (député), Mme Marie Costes (conseillère régionale), MM. Jean Jacques Brouillet (maire de Monsempron-Libos), Jean Pierre Calmel (maire de Sauveterre la Lémance), M. le Maire du Buisson-de-Cadouin, M. Lhéotier (maire de belvès), Mmes Isabelle Pawlowski, Marie Couderc (usagères ayant obtenu cette entrevue par l'intermédiaire du député Olivier Damaisin), MM. Martinet (président Périgord Rail plus) et Jacques Valadié (président/fondateur du Codeliapp).

 

Ce responsable ministériel a ouvert la séance en nous demandant d'expliquer notre présence afin de comprendre ce que nous attendions du Ministère dans ce dossier. Les différents intervenants ont insisté sur leur volonté de voir pérenniser cet axe Agen-Périgueux, élément important de notre désenclavement.

 

Ils lui ont ensuite demandé d'intervenir pour obtenir la régénération indispensable de cet axe et ont posé le problème des horaires décalés par rapport aux besoins des usagers. Réponse sur le dernier point : « Pour les horaires c'est la Région qui décide et l'Etat n'y peut rien … voir avec le Président de Nouvelle Aquitaine... »

 

Quant à la participation de l'Etat dans ces travaux indispensables pour la survie de cet axe, aucune décision ne sera prise avant la publication du rapport du Préfet Philizot chargé par la ministre du Transport d’étudier l'état de ces axes. L'Etat a prévu, pour ces 6 000 kilomètres de lignes ferroviaires inscrites au rapport Spinetta, comme transférables sur routes, 70 millions pour les travaux. Alors qu'il faudrait, selon une estimation SNCF, 150 millions d'Euros pour la seule ligne Agen-Périgueux. Nous sommes bien loin du compte.

 

Suite à la question du Maire du Buisson de Cadouin qui demandait de bien vouloir lui donner une échéance positive quant à la participation de l'Etat sur ce dossier d’une ligne ferroviaire structurante et dont l'intérêt général pour nos territoires ne fait aucun doute, nous n’avons pas obtenu de réponse. Il faut, là aussi, attendre le résultat du rapport Philizot. Attendons...

 

Fin de réunion à 17 h 30.

 

Remerciements à notre Député, Olivier Damaisin, qui a obtenu cette entrevue sur initiative des usagères.

 

La mobilisation continue.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article