Nouvelles de l'action du 1er décembre 2018 pour le guichet de la gare de Luçon

Publié le par Convergence Nationale Rail

Un rassemblement le 1er décembre dernier à Luçon, auquel participait l'AUT85, membre de la CNR, a témoigné de la mobilisation des usagers en faveur du guichet de la gare de Luçon. On trouvera ci-dessous plus de détail à travers un communiqué de l'AUT 85 et un article du quotidien Ouest France.

Communiqué de l'AUT 85 (03/12/2018)

    Samedi 1er Décembre 2018, plus de 200 personnes ont répondu à l'appel conjoint de l'ADSP et des élus du Pays de Luçon. Par leur présence en gare de Luçon, ils ont exigé le maintien de l'ouverture du guichet 7 jours sur 7 et du premier au dernier train.

    Ce rassemblement avait le soutien de l'AUT 85 et de la CNR par leur présence.

    La région Pays de la Loire et SNCF mobilités appliquent à la lettre la décision technocratique du DG de l'activité TER-Franck Lacroix- de transformer les guichetiers en vendeurs ambulants(voir Vie du Rail du 26/10/2018). Auparavant, la Région Pays de la Loire avait voté (sous la présidence de Bruno Retailleau) la suppression de 99.000 heures de guichet sur la période 2018/2020.

    Depuis le 1er décembre, le guichet de la gare de Luçon n'est ouvert que 20 H par semaine (les lundis, jeudis et vendredis) au lieu de  56 H par semaine (7 jours sur 7).

    La guichetière titulaire est contrainte d'aller à la rencontre des Usagers 2 jours par semaine avec une camionnette aménagée en bureau ambulant et en ciblant les marchés par exemple.

    Ainsi, un mercredi sur deux, le guichet de Luçon sera déplacé sur la place du marché de Luçon (située à 500 mètres). Voilà un exemple d'aberration des choix politiques permis par le pacte ferroviaire voté très largement au printemps dernier par les parlementaires et malgré la lutte exemplaire des Cheminots.

    Au contraire de ces choix, les usagers et les élus exigent pour cette gare que le guichet soit ouvert pendant toute la durée de l'ouverture de la gare en autorisant à nouveau les agents circulation à vendre les billets comme avant la séparation des activités.

    L'AUT 85 et la CNR soutiennent totalement cette proposition qui ne peut que renforcer le service public ferroviaire dans cette Ville de 10 000 habitants.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article