Les Amis du Rail Azuréen et la CGT cheminots se mobilisent pour le train de nuit Paris-Nice

Publié le par Convergence Nationale Rail

On trouvera ci-après le communiqué de l'association des Amis du Rail Azuréen, membre de la CNR, pour sauver le train de nuit Paris-Nice, ainsi que, plus bas, son adresse aux usagers. La CGT cheminots de PACA se mobilise également pour cette liaison nocturne indispensable : voir son communiqué et son affiche ci-dessous.

 

communiqué de presse "Oui au train de nuit" expédié le 7 novembre aux médias.

Ils veulent sauver le train de nuit Paris-Nice !

 

Samedi 5 novembre, une douzaine de bénévoles de l'association « Les Amis du Rail Azuréen » sont venus rencontrer les voyageurs à la gare de Nice-Ville au départ de l'Intercité de Nuit (ICN). Il s'agit d'informer de la prochaine suppression du service. Les réactions furent immédiates : « Je suis furieux. Je ne savais pas que le train de nuit allait être démantelé le 9 décembre. Regardez, il affiche complet. Il est bondé ! Comment peuvent-ils prétendre qu'il est vide et non-rentable ? ».

 L'ex-gouvernement a en effet argumenté que la fréquentation est en baisse. Ce sur quoi SNCF Intercité a d'ores et déjà réagit « la fréquentation des trains de nuit ne s’est pas dégradée depuis trois ans. Les voyageurs sont toujours là. Les trains sont même souvent complets ». En réalité, la "baisse de fréquentation" proviendrait avant tout de la réduction du nombre de circulations des trains. Cela interroge sur la solidité des arguments de l'ex-gouvernement...
Autre point de polémique : l'ICN serait « déficitaire ». Là encore rien de nouveau puisque la plupart des TER, des Intercités et même des TGV sont également déficitaires. De plus l'Audit des Intercités s'est interrogé sur les surcoûts et le régulateur a demandé à la SNCF une séparation comptable pour les Intercités : il se pourrait que la SNCF alourdisse les comptes des ICN en vue de justifier leur démantèlement.

 

Par ailleurs, le voyage en train est en tête de liste au chapitre du voyage écologique. Le train consomme moins de carburant et dégage moins de polluants nocifs que la voiture, le bus et l'avion. Il est plus sûr que la route et l’avion. Les trains de nuit sont plébiscités par les usagers, et de nombreuses associations interpellent le gouvernement et la SNCF pour assurer leur maintien.
Les assises de la mobilités organisés par le nouveau gouvernement permettront-elles de rouvrir le dossier ? Feront-elles la lumière sur le potentiel des ICN ? C'est aux citoyens de s'exprimer et de le demander, à travers la consultation en ligne assisesdelamobilite.gouv.fr ou encore à travers la pétition sur change.org/p/ouiautraindenuit .

 

Les Amis du Rail invitent d'ores et déjà à une prochaine action, cette fois-ci avec la CGT cheminots, en gare de Nice le 13 novembre à 19h. Les usagers sont également invités : venez nombreux, pour une photo au départ du train de nuit !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article