Vendredi 20 octobre à 13h45 : défendre la gare de Saint-Flour

Publié le par Convergence Nationale Rail

Nous relayons une information importante de Jacky  Tello, Président du  Comité  Pluraliste de Défense et de promotion Ligne  Sncf  Béziers-Millau-Neussargues-Clermont-Paris, membre de la Convergence Nationale Rail.

 

La gare SNCF  de Saint-Flour (Cantal) va fermer fin 2017 ou  au  plus tard au 1er Mai 2018 le temps de "recaser"  l'agent, dixit la SNCF. C'est un coup très rude qui est portée à la ligne de  "L' AUBRAC". La continuité de la ligne est ciblée et peut contraindre Arcelor Mittal de l'usine  de  Saint-Chély à ne plus utiliser  le train, quoi qu'en disent la direction de la  SNCF  et les  ennemis  du transport de marchandises par rail. C'est le sens de l'annonce de la  fermeture de  la gare. Il y a urgence à réagir et agir. Le  succès du  premier rassemblement initié avec la CGT cheminot  du  Cantal, avec le concours du Comité Pluraliste de Défense du  Rail dans  le  Cantal, du Comité de  Défense et de Promotion de la Ligne Béziers-Clermont-Paris, de nombreux élus régionaux départementaux et locaux le samedi 7 octobre 2017 devant la  gare de  Saint-Flour oblige les divers décideurs à  manœuvrer en recul. Rien n'est  encore décidé définitivement. "Il  faut encore remettre le  couvert" comme  nous  l'enseigne un  proverbe  populaire... Le  Président de la Communauté de Communes  de Saint-Flour  appelle tous les  élus  disponibles à participer à un rassemblement le vendredi 20 octobre à 13h45 en gare de Saint-Flour. N'hésitons pas, soyons  encore plus nombreux !  Plus  forts ! Plus  divers !  Au nom  du  Comité  Pluraliste j'appelle tous  nos  adhérents, nos  amis  les  organisations  les usagers les populations, les cheminots les  élus républicains des différentes collectivités territoriales à  se joindre à  cet  appel. Soyons confiants en nos capacités à nous rassembler et à agir pour l’intérêt  général. Renoncer c'est perdre, lutter c'est gagner.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article