Régionales ... suite ... Cars "Macron"

Publié le par Convergence Nationale Rail

REGIONALES ....

Nous publions aujourd'hui les réponses obtenues par le Collectif "Les Amis du Rail Azuréen"

(à lire et à télécharger ci-dessous)

 

CARS "MACRON"

 

Nous attirons l'attention de tous sur le fait que les demandes d'autorisation de lignes de cars de moins de 100 km se multiplie (une soixantaine à ce jour)... sans que les autorités organisatrices se manifestent !!!! notamment quand il ya concurrence avec le rail!

 

On peut consulter sur le site de l'ARAFER (www.arafer.fr) les modalités d'examen de ces demandes, lister celles qui sont déjà déposées, très nombreuses en Massif Central ! ... et réagir auprès des AOT du ferrovaire quand la concurrence est avérée...

La lettre aux Candidats des Amis du rail azuréen

Le Bilan des Amis du Rail Azuréen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gilles 19/12/2015 16:08

Il faudrait envisager le remplacement de l'équipe dirigeante de la SNCF. Car cette équipe a mis l'entreprise cul par dessus tête. Les usagers n'arrivent pas à suivre les bouleversements incessants,la modification des horaires,les suppressions de trains sans justifications honnête (ligne st lazare-st nom la bretêche),detournements de trains dans la vallée du rhône pour des soi disant travaux qui durent depuis plus 5 ans et ces jours ci nous apprenons la suppression des fiches horaires,avec la fermeture des guichets les usagers non convertis a internet seront bannis des trains.

Annie Ranzetti 09/12/2015 07:41

Je suis en tant que citoyenne et usager du train consternée de la manière dont notre réseau ferroviaire est bradé. Je trouve le remplacement par des cars absolument à rejeter à tous points de vue :
- on veut lutter contre la pollution et on crée plus de pollution, quelle incohérence
- les cars ne sont jamais à l'heure, sont pris dans les embouteillages, polluent, sont bien moins confortables qu'un train, multiplient le risque d'accident, donc tout faux !
Oui la sécurité et la lutte contre la pollution ont un prix qu'il faudra payer de toute façon, alors faisons les bons choix.
Nos élus vivent hors sol et n'ont aucune conscience.