Tous à Guéret pour la défense du Service Public

Publié le par Convergence Nationale Rail

Tous à Guéret pour la défense du Service Public

Tous à Guéret pour la Défense du Service Public ferroviaire

Et de tous les Services Publics

 

Convergence Nationale Rail, portant la parole de plus de 75 Associations (Collectifs pluralistes, Collectivités, organisations syndicales ...) sur tout le territoire…

Dénonce la décrépitude organisée par la SNCF et les pouvoirs publics du réseau ferroviaire national, à savoir, depuis plusieurs années déjà :

  • Des lignes non entretenues ou carrément laissées à l’abandon
  • Des gares, de voyageurs ou de marchandises, fermées
  • Des points d’information et de vente de titres de transports de moins en moins nombreux
  • Une tarification erratique et abusive en constante augmentation
  • Une baisse catastrophique du trafic ferroviaire de marchandises depuis l’ouverture ce celui-ci à la concurrence, avec pour effet un accroissement des risques et de  la pollution engendrés par les trafics routiers
  • Le vieillissement des matériels roulants non renouvelés
  • La réduction des trafics de voyageurs en fréquence et en qualité
  • La déshumanisation des services par suppression de la présence des agents dans les trains, dans les gares
  • La disparition de nombreux emplois ferroviaires non remplacés

Et plus particulièrement l’aggravation prévisible de ces phénomènes, sous les menaces pesant aujourd’hui sur tout le réseau :

  • C.-à-d., la désarticulation du réseau national par la suppression programmée par la SNCF de plus d’un tiers des liaisons d’équilibre du territoire (dites Intercités » : les trains « Corail »)
  • C.-à-d., leur report, plus qu’aléatoire sur des Régions déjà exsangues financièrement
  • C.-à-d., leur remplacement par des liaisons routières (les « autocars pour les pauvres » de la loi Macron), nouvelles sources de dangers et de pollution, l’année où l’on prétend discourir en France sur le développement durable
  • C.-à-d., la volonté d’introduire – en anticipant même les desiderata de la Commission Européenne – la concurrence dans tous les secteurs du système ferroviaire français. Rien d’étonnant d’ailleurs, puisque la loi d’orientation ferroviaire du 4 août 2014 a été conçue pour « préparer à la concurrence » !
  • C.-à-d., la ruine de l’industrie ferroviaire française, déjà à court de commandes… 

 

Au nom de l’Unité nationale, de l’égalité entre tous les citoyens, de la liberté de circuler, de la résistance aux ambitions des vautours capitalistes de ce côté de l’Atlantique ou de l’autre côté, via les traités « TAFTA », qui ne visent qu’à s’emparer du Bien commun de la Nation,

Pour défendre plus que jamais la notion de Service Public,

 

Convergence Nationale Rail revendique :

 

  • Le rétablissement d’un Service Public Ferroviaire unitaire, sous l’égide la Nation
  • Une couverture ferroviaire nationale de tous les territoires français, sous la responsabilité unique d’un seul opérateur national
  • Une plus grande accessibilité au train pour tous : des liaisons, des dessertes, des correspondances appropriées entre des réseaux ferroviaires dépendant d’un seul Service Public National
  • Une tarification socialement accessible à tous les citoyens
  • Une amélioration de la qualité des services en termes de confort, de régularité, de sécurité, de sûreté…

 

C’est pourquoi Convergence Nationale Rail et plusieurs des Collectifs qui la composent seront présents à Guéret, à côté de tous les défenseurs du Services Publics et du Bien Commun national, sous l'égide de la

Convergence Nationale des Collectifs de Défense

et de Développement des Services Publics

lors des journées des 13 et 14 juin 2015 consacrées à la Défense des Services Publics. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article