Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Transport de marchandises : changeons d’ère !

Publié le par Convergence Nationale Rail

à voir !

pour une autre vision du transport de marchandises et la réhabilitation du fret ferroviaire

C'est le titre du nouveau documentaire de Gilles Balbastre (qui avait déjà signé Vérités et mensonges sur la SNCF)

Ci-dessous, la présentation par Gilles Balbastre lui-même de ce documentaire 

(Les liens qui permettent le visionnement sont à la fin du texte de présentation)

 

Un an après la sortie du documentaire « Vérités et mensonges sur la SNCF » (https://www.youtube.com/watch?v=gT3PPOXZqNk) commandé par le CE SNCF Nord-Pas-de-Calais, un autre comité d'entreprise cheminot, celui de FRET SNCF, m'a demandé de réaliser un film sur l'état du transport de marchandises en France en 2016. 

En tant que fils de cheminot, qui plus est en poste durant toute sa carrière au triage d'Hourcade près de Bordeaux, en tant que journaliste et réalisateur « spécialisé » dans le domaine du travail, des services publics, de l'économie, je savais plus ou moins que le fret ferroviaire n'était pas en forme. Mais de là à avoir conscience de l'étendue des dégâts et de la rapidité de la casse, il y avait un pas que ce film a permis de franchir. 85% des marchandises passent désormais par la route, à peine 10% par le rail. La part du rail a été divisée par trois en une quinzaine d'années seulement.

 

Et pourtant, ce n'est pas faute pour les cheminots d'avoir tiré le signal d'alarme. Mais que voulez-vous, les médias et les journalistes détournent leurs yeux vers des sujets plus importants comme la folie Pokemon et les frasques de Benzema ou de Nabilla...

Les principales leçons que l'on peut tirer après avoir fait et vu ce film sont :

1 - des choix économiques et écologiques d'importance sont faits dans notre pays dans une absence totale de débat public et dans un silence médiatique assourdissant,

2- la parole des salariés, des élus salariés et des syndicalistes est d'une très grande richesse quand on prend le temps d'aller la chercher et de la restituer.

A l'aube d'une campagne présidentielle et législative qui s'annonce plus glauque et réactionnaire que jamais, il faut rendre grâce à un comité d'entreprise comme celui de SNCF Fret dirigé par des syndicats combatifs de créer un espace de liberté pour une information non polluée.

Pour visionner le film, rendez-vous sur le site de Fret SNCF : http://www.fret21.org/ ou à l'adresse suivante : https://www.youtube.com/watch?v=jmydwmmDB5E

 

Partager cet article

Défendre les trains de nuit !

Publié le par Convergence Nationale Rail

Pour complaire à la Cour des Comptes... et à la SNCF, le gouvernement se débarrasse des trains de nuit: il les solde... et comme ça ne marche pas, il les supprime!!

 

Voici deux actions:

l'une menée par plusieurs collectifs et la CNR  Paris Gare d'Austerlitz le 26 novembre...

. (voir les photos ci-dessous)

 

L'autre programmée le 2 décembre à Bayonne

 

lire l'appel à manifester et l'appel à pétition ci-dessous

 

 

 

Paris Gare d'Austerlitz le 26 novembre 2016

 

 

Défendre les trains de nuit !
Défendre les trains de nuit !
Défendre les trains de nuit !

Bayonne le 2 décembre 2016

(le lien pour la pétition est en fin de texte)

 

 

Vendredi 02 Décembre à 17h en gare de Bayonne


Oui Aux trains de nuit

 

Alors que l'état a annoncé la fin de nombreux trains de nuit, les usagers, les associations environnementales et les syndicats de cheminots se mobilisent pour leur sauvegarde dans de nombreuses gares de France (Bordeaux, Bayonne, Albi, Pau, Chambéry, Annecy, Toulouse, Perpignan, Strasbourg, Paris etc…. ).

Nous appelons le gouvernement à revoir sa copie et lui rappelons sa mission de garantir l'égalité de traitement dans l'aménagement et l'accès aux territoires enclavés.

Le train de nuit :

- maintient un lien entre les territoires périphériques et la capitale, et aussi avec l'Allemagne, le Benelux, l'Espagne, l'Italie...
- dessert les centres des villes, moyennes et petites, à l'heure où le TGV les oublie
- dessert directement de nombreux territoires ruraux, de montagne et de côtes .
- est moins onéreux que le TGV.
- permet de voyager pendant notre sommeil pour arriver le matin, sans journée perdue, ni frais d'hébergement.
- est utilisé par de nombreux jeunes avec la carte "Interrail".
- est une alternative moins énergivore aux transports routiers et aériens. Et il utilise l'infrastructure existante.
- permet de transporter les vélos pour avancer vers l'intermodalité: l'Intercités est l'un des transports les plus efficaces énergétiquement. Il est donc à favoriser pour la transition écologique dans les transports.

 

Nous appelons les citoyens, syndicalistes, élus à s'opposer à ces choix iniques à venir en gare avec les collectifs :

 

Le Vendredi 02 Décembre à 17h en gare de Bayonne.

 

 

Pétition (copier coller le lien dans votre navigateur)

https://www.change.org/p/ouiautraindenuit

 

Partager cet article

Nouvelle attaque contre le service public ferroviaire.... en Charente-Maritime.

Publié le par Convergence Nationale Rail

L'Association pour un Service Public à Proximité du Citoyen

Consulter son site: (copier et coller dans le navigateur)

http://asppc.jimdo.com/

 

Lance une pétition pour la

Défense de la gare de MONTENDRE en Charentes-Maritimes

pour la signer, cliquer le lien suivant (copier et coller dans le navigateur)

http://www.mesopinions.com/petition/politique/nouvelle-attaque-contre-service-public-ferroviaire/26329

 

Lire ci-dessous l'objet du délit dont se rendent coupables à la fois la SNCF et élus:

 

À l'attention : des Dirigeants de la SNCF

Pour des raisons purement financières la Direction SNCF aurait annoncé  en mars 2015 de vouloir fermer les guichets de vente des billets de train dans les gares de PONS et de MONTENDRE.

 

Cette décision confirme la nouvelle politique de la direction SNCF : Supprimer des postes, déshumaniser les gares et  parier sur le risque calculé ! C’est pour nous totalement inacceptable.

 

Nous ignorons les engagements signés lors de la dernière convention TER POITOU CHARENTES, mais la SNCF a-t-elle toute autonomie pour décider à la place du Conseil Régional devenu pour nos habitants la NOUVELLE AQUITAINE?

Des négociations avaient commencé, juin 2015, entre la SNCF et le Sénateur-Maire Socialiste  B. LALANDE : Contre toute attente, il a initié l’acquisition de la gare par la commune de Montendre et la prise en charge du guichet par une association loi 1901. Cette initiative, approuvée par la SNCF, confirme son impuissance face à la SNCF à maintenir dans la gare un agent SNCF au guichet d’accueil !

La fermeture du guichet de la Gare et la suppression de son personnel commercial constitue de facto la fermeture de la Gare de MONTENDRE. Cette nouvelle démontre également, une fois encore, un recul des services publics en zone rurale.

 

La SNCF ne cède pas son patrimoine pour l’euro symbolique et elle va abandonner son guichet en faisant  des économies sur le dos des citoyens les plus en difficultés !

 

En effet, cette gare, nous l’avons déjà payée et la fermeture du guichet SNCF obligera les habitants du canton des Trois Monts  à se déplacer vers les gares de JONZAC ou de SAINT-YZAN  afin d’obtenir des conseils personnalisés pour le choix des trajets, pour l’obtention d’informations sur l’état des réseaux ou pour la modification ou l’échange de billets.

 

La volonté de la SNCF de vouloir transférer les charges de personnels et de ses locaux à une collectivité territoriale ou encore de céder ses  services rendus au publics à des établissements privés ou associatifs a été confortée  par l’accord d’un élu  socialiste !

 

La SNCF peut remercier le Sénateur-Maire Socialiste LALANDE !

 

Depuis juin 2015 nous sommes plusieurs citoyens a contester cette initiative déplorable et nous nous sommes regroupés au sein de l’Association pour un Service Public à Proximité du Citoyen. Nous avons adressé des courriers aux élus et aux services de l’état. Ces interventions restent sans suite et ne font que conforter la direction de la SNCF et la Mairie de Montendre de persévérer dans leur décision.

 

Nous avons créé un site internet de libre expression où les faits et nos écritures sont présentés.

 

Quelques-uns de nos arguments :

 

Nous ignorons les modalités de vente des billets de train dispensées par l’association loi 1901 et contestons le choix du tout informatique qui  ne correspond pas aux attentes des usagers les plus âgés, aux populations précaires ou démunies. Le service numérique porte atteinte au principe d’égalité pour tous à l’accès aux services publics.

 

L’absence d’agent SNCF en gare engendrera également des risques pour la sécurité des personnes et des circulations ainsi qu’un manque de réactivité en cas d’incident ou d’accident.

 

La ligne ferroviaire SNCF est un atout pour notre canton et,  par la suppression de ses équipements et services physiques, notre cité va perdre de son attractivité

 

Cette mission de service public dévolue à la SNCF disparaît de notre commune  et  participe à la dégradation de nos  services publics de proximité.

 

A MONTENDRE et dans le canton des Trois Monts, ce choix renforce le sentiment d’abandon de la population qui voit les centres de décision et de prestations s’éloigner.

Considérant qu’il n’y a pas eu une réelle concertation avec les élus locaux, les associations d’usagers, les usagers, les Organisations Syndicales de cheminots, que France Domaine n’a pas été consulté avant toute négociation, que le projet du nouvel aménagement de la gare ne correspond pas au Projet d'Aménagement et de Développement durable  du Plan local d’Urbanisme, nous demandons l’abrogation de cette décision.

 

Parce que nous sommes convaincus que le train est  un moyen de transport d'avenir, plus écologique, plus sûr et souvent plus rapide que le transport routier, parce que nous sommes persuadés que le train est indispensable au développement de notre canton rural, nous nous mobilisons pour le maintien et le développement du ferroviaire sur nos territoires et nous sommes déterminés à travailler aux côtés des responsables publics et de la SNCF pour faire des propositions viables et réalistes.

 

Nous Citoyens, élus, militants, exigeons le maintien sans concessions de notre guichet SNCF dans les conditions actuelles de gestion et soutenons toutes les actions qui seront menées afin de maintenir ce service public de proximité sur notre ligne ferroviaire.

 

Nous exigeons de la part de la SNCF, le respect de la convention SNCF/Conseil Régional.

Signez la pétition pour le maintien du guichet  d’accueil de la gare de Montendre et de toutes les gares de notre réseau ferré national.

 

Cette pétition sera adressée aux dirigeants de la SNCF et pour information à M. Alain Rousset, président de la région ALPC, M. Gérard Vandenbrouck, 1er vice-président en charge de l'aménagement du territoire et à M. Renaud Lagrave, vice-président en charge des transports.

 

 

 

 

            

 

Partager cet article

Les cars Macron, ça ne "marche" pas !

Publié le par Convergence Nationale Rail

Paris, le 16 novembre 2016

COMMUNIQUÉ

 

Les cars Macron, ça ne « marche » pas !

 

Dans L’homme qui rit (1869 !), Victor Hugo fait dire à son héros Gwynplaine, rendu infirme par la cupidité des hommes, riches et moins riches : « C’est l’enfer des pauvres qui fait le paradis des riches ».

Pauvre Victor Hugo qui peut se retourner dans sa tombe au constat de l’appétence de nos gouvernants à construire prisons et « centres de rétention » (sic), et à celui du fait que, 147 ans plus tard, l’on construit toujours le paradis des riches sur l’enfer des pauvres.

Pour permettre l’avènement des nouveaux millionnaires dont il souhaitait s’entourer pour satisfaire ses ambitions personnelles, M. Macron a inventé les « autocars pour les pauvres », mis en place grâce aux manœuvres antidémocratiques du gouvernement.

Comme on ne fait jamais de profit que sur les « pauvres », les ambitions capitalistiques se sont vite manifestées à travers les Mégabus, Isilines, Flexibus… et bien sûr Ouibus, la direction de la SNCF ne rêvant de ruiner le trafic ferroviaire pour mieux justifier la disparition du chemin de fer public.

Objectif en partie atteint : les cars Macron, en dépit de leur fonctionnement aléatoire,  ont mordu sur le trafic ferroviaire que l’incurie gouvernementale se charge par ailleurs de mettre à mal.

Au prix de quels artifices, que nous avions d’ailleurs pressentis et dénoncés en leur temps ?

Au prix d’artifices financiers (en particulier le recours effréné à la sous-traitance) porteurs de leur autodestruction.  Ainsi, aux dépens des finances publiques, l’entreprise SNCF largement déficitaire d’abord dans l’exploitation de ses ID-Bus puis de ses Ouibus, a-t-elle tenté de renflouer en puisant des dizaines, des centaines de millions d’euros dans les caisses et cela au détriment du ferroviaire.

Au prix de l’exploitation effrénée des travailleurs. Le dumping social pratiqué en Allemagne sur les chauffeurs de bus (au fait… la Deutsche Bahn abandonne la plupart de ses services de cars !) s’est propagé en France, passant des chauffeurs de poids lourds aux chauffeurs d’autocars. D’où les mouvements sociaux de protestation de la profession, comme ceux des salariés de Mégabus que nous soutenons.

Déjà, dans une belle logique capitaliste, les entreprises autocaristes se dévorent entre elles. Pour que quelques actionnaires puissent s’empiffrer afin de mieux suivre M. Macron dans sa « marche », les salariés licenciés font les frais de cette « réorganisation de la profession », formule hypocrite pour dire que le paradis des riches se construit une fois de plus sur l’enfer des pauvres.

Non ! Démocratiquement, socialement, écologiquement, financièrement, humainement surtout, les cars Macron, ça ne « marche » pas.

Le Bureau de Convergence Nationale Rail

Partager cet article

Lutter contre le grabuge ferrovaire ...

Publié le par Convergence Nationale Rail

SNCF (réduction drastique des personnels ferroviaires, dysfonctionnements multiples sur les lignes) et Gouvernement (suppression de trains de nuit, refus de prendre en charge la destte ferroviaire, aucune gestion prévisionnelle de l'évolution du parc matériel....)  continuent de mettre à mal le ferroviaire français, tant le réseau que la construction,

l'un justifiant pour l'autre et à tour de rôle, l'entreprise de démolition du Service public

 

On trouvera ci-après des exemples, non exhaustifs hélas, de la dégradation ferroviaire et des luttes des Collectifs pour y résister

 

L'Aubrac....

La Direction SNCF a encore porté un coup à la ligne en pleine période estivale, prétextant des travaux d’entretien qui s’avèrent mineurs. Elle a supprimé toutes les circulations ferroviaires. Des usagers, de nombreux touristes se sont rendus dans les gares et la SNCF les a dirigés vers les autocars.

Des Rassemblements ont eu lieu le samedi 17 septembre 2016
à Bédarieux-Millau-St Chély

Voir ci-desous les comptes rendus de presse et prises de position ....

 
 

 

Lutter contre le grabuge ferrovaire ...
Lutter contre le grabuge ferrovaire ...
Lutter contre le grabuge ferrovaire ...

Carcassonne - Quillan

 

L'ALF lancée depuis 2009 dans le combat pour la défense de la ligne Carcassonne-Quillan voirt les annonces de l'été de la SNCF rendre sonb combat en core plus indispensable...

 

Lire ci-dessous l'appel de l'ALF et surtout prendre Rendez-vous pour le ....

 

Samedi 15 octobre 2016 à 11 heures en Gare de Limoux

Et la parole aux citoyens ???

 
Si de rares Régions l'ont fait (Occitanie ... mais, on l'aura lu plus haut, la SNCF remettant tout en cause par sa hâte à détruire !) ou s'apprêtent à le faire
 
comme le Grand Est  ( à partir du 28 septembre, se renseigner sur le lien suivant:
 
 
l'ADLF Nancy-Merrey se proposant d'apporter sa contribution notamment pour la sauvegarde de la Ligne 14)
 
 
bien peu ont offert aux citoyens (citoyens usagers, citoyens cheminots....) la possibilté de s'exprimer sur leurs attentes.... on voit ( à travers les exemples ci-dessous) que c'est encore le "fait du prince" qui domine...
 

En Paca

 
Les Amis du Rail Azuréen réclament au président de région la mise en place des comités de ligne
"Les usagers attendent depuis neuf mois à faire connaisance avec la nouvelle direction des transports de la région PACA et d'échanger sur la problématique TER"
 

 

En Normandie

 
Grands effets d'annonces... plan Marschall !! et pour accoucher d'un sondage sur ... la couleur des banquettes... mais surtout pas sur les besoins des usagers en termes de fréquences, d'horaires, etc... !!! Et pas d'échanges sur le fond du problème ferroviaire qui ne concerne pas la seule Normandie, mais aussi l'Ile-de-France , les Pays-de-la-Loire, le Centre-Val-de-Loire... Marché de dupes avec le Ministre trop content de se débarrasser de "ce qu'il n'a pas les moyens de gérer", s'est-il justifié auprès des élus normands !!!
 
... et pendant ce temps-là, le fret ferroviare continue de dégringoler... avec de positions hostiles (en Ile-de-France entre autres) à la ligne Serqueux-Gisors pourtant indispensable à l'économie normande (mais pas dans les termes où RFF puis SNCF Réseau l'ont pensée!)
 
... et pendant ce temps-là les lobbies locaux ...  parisiens... et européens...  s'acharnent à mettre encore plus de camions sur les routes (Contournement Est de Rouen)
 
 

Voir aussi, plus loin, en ce qui concerne l'Ile-de-France, le... chapitre sur le "CDG Express"

 

 

 

Bordeaux-Lyon

 

Autre exemple de la façon dont le Gouvernement brade le réseau Intercités, l'action menée par le Collectif CODERAIL de Montluçon...

 

Lire ci-dessous:

 

 

 

... et les cars "Macron" ..

 

Avec la complicité de l'Arafer (pour les lignes de moins de 100 km) on a vu "fleurir" un peu partout les lignes de bus.concurrentielles .. puisle nombre d'opérateurs fondre à vue d'oeil !

Qu'importe que les services soient déficitaires, puisqu'il s'agit, avant tout, de casser le ferroviaire!

 

Ecoutez l'info-trafic chaque matin à la radio ... et préparez vos mouchoirs : pour pleurer les rendez-vous manqués ... et les futures catastrophes routières ....

 

... et aussi les conditions de travail des chauffeurs: on ne propose pas des tarifs aussi ridiculement bas sans avoir recours au dumping social

On sait que nombreux sont les chauffeurs actuels travaillant sur des lignes régulières qui refusent "d'aller sur les cars Macron" tant les conditions de travail y sont déplorables ...

 

... et sait-on, qu'outre Rhin (le grand modèle allemand !!!) la Deutsche Bahn vient de jeter l'éponge pour ses propres lignes de bus, tant elle sont déficitaires. Combien la SNCF continue-t-elle à perdre d'argent avec les "Ouibus"... après celui gaspillé avec les "iD-Bus" ???

 

 

 

 

 

... et la concurrence ...

 

Chacun aura lu ... sinon qu'il le fasse ... La Vie du Rail n° 3588 du 9 septembre 2016 où Monsieur Michel Neugnot, présiedent de la Commission Transports à l'ARF (Association de Régions d efrance où il a succédé à Jacques Auxiette) déclare: "Nous comptons expérimenter la concurrence en 2019"...

... le temps sans doute au TAFTA (Traité de commerce Transatlantique avec les USA) de se réaliser, car contrairment à ce que qu'on voudrait nous faire croire, il n'est ni mort ni enterré... simplment en veilleues;.. période électorale oblige!!

 

Rappelons notre refus de la concurrence et notre exigence d'un

 

SERVICE PUBLIC FERROVIAiRE DE QUALITE

 
 
 

Grands projets

 
Nous nous sommes fait l'écho ici de la façon dont le Grand Projet "LGV Limoges-Poitiers" avait été recalé par le Conseil d'Etat après l'action du Collectif NON LGV - Oui POLLT

 

Aujourd'hui, un autre "grand projet" est sur la sellette: le "CDG Express" (Desserte de l'aéroport Charles De Gaulle)

 

Un Collectif CDG Express est né qui s'exprime contre ce projet ... et l'a fait savoir au rapporteur  de la Commission Développement Durable à l'Assemblée Nationale, un certain député Philippe Duron... encore !!

On trouvera ci-dessous le Compte-rendu de cette audience et l'appel aux citoyens pour lutter contre projet contraire aux intérêts des citoyens de l'Ile-de-France

 

et pour finir cet article "de rentrée"... voici la lettre d'un nos adhérents individuels ... pour quelques réflexions ...

 

 

Partager cet article

ASSISES NATIONALES .... la restitution ... les luttes! !

Publié le par Convergence Nationale Rail

 

 

On trouvera ci-après, dans l'ordre.....

 

la restitution complète des Assises Nationales du Service public Ferroviaire

( fichier PDF)

 

des échos des luttes engagées par plusieurs collectifs

 

Autour de Montpellier (L2L) (photo)

 

dans la vallée de la Roya  (Comité de Défense du Nice Tende Cuneo) (Fichier PDF)

 

Dans le Gers (Photos)

 

A Château-du-Loir (Photo)

 

 

Restitution des Assises Nationales

Région de Montpellier

Région de Montpellier

Dans le Gers Fête PCF 32
Dans le Gers Fête PCF 32

Dans le Gers Fête PCF 32

à Château du Loir

à Château du Loir

Partager cet article

Luttes en régions...

Publié le par Convergence Nationale Rail

Luttes en régions...

 

... pour Service Public Ferroviaire de Qualité

 

Le 4 juin dernier CODERAIL (Montluçon) organisait un rassemblement pour, notamment, maintenir le caractère national des lignes

USSEL-MONLUÇON-PARIS

BORDEAUX-LIMOGES-MONLUÇON-LYON

 

on trouvera ci-après... 

 

La déclaration de CODERAIL

l'appel aux élus et le projet de délibération proposé

 

 

proposition de délibération...

... et l'appel à signer la pétition

 

 

http://www.mesopinions.com/petition/autres/defense-service-public-ferroviaire-region-montlucon/20234

 

 

 

Partager cet article

Assises Nationales du Service public Ferroviaire... les luttes continuent

Publié le par Convergence Nationale Rail

Quelques échos complémentaires des ASSISES NATIONALES du samedi 30 avril

 

D'abord ci-dessous l'article paru dans le journal L'Humanité du 2 mai

Assises Nationales du Service public Ferroviaire... les luttes continuent

... puis quelques "images " supplémentaires des Assises...

 

 

 

Accueil et introduction aux Assises par Didier Le Reste, Vice-président de la CNR et Pierre Ménard, Président

Accueil et introduction aux Assises par Didier Le Reste, Vice-président de la CNR et Pierre Ménard, Président

Deuxième table ronde: Luc Boudurge, ancien Vice -président Transports de la région Auvergne, Dominique Launay Secrétaire général de l'UIT, Pierre Ménard (pour Convergence Rail Normandie) , Laurence Mauriaucourt (journaliste animatrice du débat)

Deuxième table ronde: Luc Boudurge, ancien Vice -président Transports de la région Auvergne, Dominique Launay Secrétaire général de l'UIT, Pierre Ménard (pour Convergence Rail Normandie) , Laurence Mauriaucourt (journaliste animatrice du débat)

Nos luttes continuent!!

 

le 21 mai, dans la région Auvergne, en particulier:

 

Une journée de défense des lignes auvergnates et particulièrement des lignes des Combrailles: Clermont-Ussel, Clermont-le Mont Dore le 21 mai en gare de Laqueuille

 

et, le 21 mai également à Saint-Chély-d'Apcher, à Villefort et à Langeac (dans les Gares)

 

pour défendre

 

"Le Cévenol" et "L'Aubrac"

Trains de vie du Massif Central

 

(Ouvrir, télécharger, diffuser l'appel en PDF ci-dessous)

Partager cet article

Assises Nationales du Service Public Ferroviaire... premiers échos

Publié le par Convergence Nationale Rail

 

En attendant une restitution plus complète de nos Assises,

particulièrement riches puisqu'une prolongation d'une heure n'a pas permis d'épuiser les sujets !

et au cours desquelles:

- a été remise en cause à de nombreuses reprises la position du gouvernement qui n'assure pas le rôle "d'Etat-stratège" qui est normalement le sien dans la gestion du ferroviaire français,

- a été mise en exergue la nécessité de l'UNICITE d'un réel Service public ferroviaire, tant sur le plan territorial que sur le plan fonctionnel

 

en voici quelques images... (très "ensoleillées"!!)

 

Merci à tous ceux qui ont fait le déplacement... parfois très long et hasardeux .... pour apporter témoignages et propositions pour redonner au ferroviaire français  sa nature de 

SERVICE PUBLIC

1ère table ronde : Marc PELISSIER (Fnaut IDF) - Martine SELLIER (INDECOSA Cgt) - Patrick BACOT (ALF)- Laurence MAURIAUCOURT (Journaliste à l'Humanité) - Michel JALLAMION (Convergence des Services Publics)
1ère table ronde : Marc PELISSIER (Fnaut IDF) - Martine SELLIER (INDECOSA Cgt) - Patrick BACOT (ALF)- Laurence MAURIAUCOURT (Journaliste à l'Humanité) - Michel JALLAMION (Convergence des Services Publics)

1ère table ronde : Marc PELISSIER (Fnaut IDF) - Martine SELLIER (INDECOSA Cgt) - Patrick BACOT (ALF)- Laurence MAURIAUCOURT (Journaliste à l'Humanité) - Michel JALLAMION (Convergence des Services Publics)

Vue partielle de la salle et des participants

Vue partielle de la salle et des participants

Jean-pierre CHAUFFIER (Anti LGV Limoges Poitiers- Pro POLLT) ... entre Laurence PAGE (PG) et Jean-Paul JUILLET (AUT 85)

Jean-pierre CHAUFFIER (Anti LGV Limoges Poitiers- Pro POLLT) ... entre Laurence PAGE (PG) et Jean-Paul JUILLET (AUT 85)

Serge LAURENS (les 2 lignes - Montpellier)

Serge LAURENS (les 2 lignes - Montpellier)

3ème Table Ronde: Hervé Gomet (Administrateur Cgt SNCF - Jean-Yves PETIT (ancien Vice-Président transports PACA - Alain PATOUILLARD (MNLE)

3ème Table Ronde: Hervé Gomet (Administrateur Cgt SNCF - Jean-Yves PETIT (ancien Vice-Président transports PACA - Alain PATOUILLARD (MNLE)

René DAHON (Ligne de vie Nice-Tende-Cuneo-Vintimille)

René DAHON (Ligne de vie Nice-Tende-Cuneo-Vintimille)

Publié dans ACTIONS de la CNR

Partager cet article

Pourquoi participer aux Assises Nationales du Service public Ferroviaire ?

Publié le par Convergence Nationale Rail

Pour répondre à cette question, lire ci-dessous la Tribune parue ce vendredi 22 avril dans le journal L'Humanité ..... 

... et pour en savoir plus ... pour participer aux Assises, ouvrir, éditer, retourner... les deux fichiers:

"Assises Nationales du Ferroviaire public" et "Bulletin de participation"...

 

à très bientôt.... au 30 avril ....pour Reconstruire un 

 

SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE DE QUALITE

Pourquoi participer aux Assises Nationales du Service public Ferroviaire ?

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>